Concentré de tomates : la méthode Pomodoro

Après des mois passés à travailler debout la plupart du temps et par micro-séquences, revenir à un rythme de bureau s’est révélé un chouïa moins évident que prévu. C’est-à-dire qu’après 10 à 15 minutes devant l’ordi, voilà ce qui arrive…
Moi quand j'essaye de commencer à bosser
Une méthode de concentration qui n’a pas fait ses preuves, je vous la déconseille. En revanche, je me suis souvenue avoir lu quelque chose sur la méthode Pomodoro. C’était le moment ou jamais de tester.

Le principe : se consacrer à une seule et même tâche pendant 25 mn, chronométrées avec un minuteur. Les mails et notifications peuvent bien défiler, rien ne doit vous détourner de votre tâche jusqu’au biiiiip final. Là vous avez 5 minutes de pause, puis rebelote pour 25 mn. Après 4 pomodori consécutifs, vous bénéficiez d’un break plus long de 15 mn. Ca c’est pour la concentration. Pour la productivité, il y a une subtilité : vous devez évaluer avant de commencer, le nombre de pomodori dont vous aurez besoin pour la tâche choisie et vous y tenir.

C’est simple et ça marche. Je suis redevenue efficace immédiatement. Youhou ! Vous pouvez appliquer la méthode Pomodoro avec un timer et du papier à l’ancienne. Sinon il y a une appli pour ça : « Fanche do », la version gratuite suffit amplement. Il semble qu’il y ait également une extension Chrome (je n’ai pas creusé).

Constater le nombre de pomodori effectués dans la journée est gratifiant et « Fanche do » tient de surcroît vos stats au fil des jours, vous montrant la répartition globale de votre temps par projet dans un joli camembert.

Bref, je VALIDE ! Quelques limites à la méthode néanmoins :

> 25 mn, c’est trop court.
La plupart des tâches (du moins les miennes) nécessitent plusieurs pomodori . Du coup, être coupé dans son élan toutes les 25 mn semble parfois frustrant. Et il est vite tentant de dépasser, ne serais-ce que pour ne pas perdre le fil de sa pensée.

> Être 100% en bulle, ce n’est pas tout le temps réaliste.
Zapper internet et les autres dossiers, soit. Mais ignorer les appels de vos clients ou les questions des collègues/boss qui passent (pour les salariés)… C’est autre chose.  Vous faites moins le mariole avec vos principes potagers.

Pour le point 1, la durée d’un pomodoro peut se régler, il faudrait que je tente avec des périodes plus longues de 45 mn par exemple.

Je ne n’utiliserai peut-être Pomodoro pas en permanence, mais je trouve que c’est une bonne solution pour se recaler en cas de flemmite aigüe ou de redémarrage difficile après des vacances par exemple.

Mais pourquoi Pomodoro au fait ? C’est la Tomate en italien, le créateur de la méthode était italien et son minuteur avait une forme de tomate. Bah oui, il s’est pas foulé mais, c’est une méthode de productivité hein, pas de créativité. 🙂

Sinon à force de parler de tâche… J’ai ce sketch en tête depuis tout à l’heure.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s